DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Strike, Hilda

athlétisme

Née le 1er septembre 1910 à Montréal. Décédée le 9 mars 1989 à Ottawa. Discipline : athlétisme. Spécialité : 100 mètres.

Athlète très polyvalente, Hilda Strike excellait en natation, au basketball, au volleyball, mais surtout à la balle-molle, sa grande passion. Elle fut découverte par la sprinteuse et l’Olympienne canadienne Myrtle Cook en 1928, qui remarqua sa vitesse incroyable sur les buts pendant une partie de balle-molle. Cette dernière lui suggéra de joindre le Canadian Ladies Athletic Club afin de parfaire son talent pour le sprint.

En suivant les judicieux conseils de Cook, Hilda Strike commence à s’imposer, puisque de 1929 à 1932, elle rafla quinze coupes et 30 médailles lors de compétitions d’athlétisme au Canada et aux États-Unis. En 1932, elle égala le record olympique de 12,2 secondes au 100 mètres, une marque établie par l’Américaine Elizabeth Robinson en 1928, et par le fait même elle se qualifia sur l’équipe olympique canadienne pour les Jeux de Los Angeles.

La finale du 100 mètres fut épique aux Jeux olympiques de Los Angeles, car Strike a franchi le fil d’arrivée exactement au même moment que Stella Walsh, une résidente américaine représentant sa Pologne natale. Les deux sprinteuses fracassèrent le record mondial avec un temps de 11,9. Après de longues délibérations, les juges décernèrent toutefois la médaille d’or à Walsh et Hilda se contenta de la médaille d’argent.

Sa prochaine épreuve fut le relais 4 x 100 mètres. C’est Hilda Strike qui est chargée de courir le dernier relais et elle effectua une remontée spectaculaire pour franchir la ligne d’arrivée une fraction de seconde dernière les puissantes sprinteuses américaines. Elle s’emparait à nouveau de la médaille d’argent.

En 1933, de concert avec Myrtle Cook, elle fonda le Mercury Athletic Club, au sein duquel elle demeure active comme compétitrice et comme entraîneuse.

Strike participa à deux reprises aux Jeux de l’Empire britannique. Après avoir été finaliste de l'épreuve du 100 verges à Hamilton en 1930, elle fut double médaillée d'argent sur 100 verges et au relais 440 verges aux Jeux de l'Empire britannique de Londres en 1934.

En 1935, elle épousa Fred Sisson et abandonna la compétition pour se concentrer sur sa famille.

Hilda Strike revint dans l’actualité au début des années 80 suite au décès tragique de Stella Walsh, atteinte par une balle perdue lors d'une fusillade à Cleveland. L’autopsie révéla qu’elle était en fait hermaphrodite, une condition génétique où un individu affiche des caractéristiques tant masculines que féminines. Les tests de vérification du sexe, introduits aux Olympiques uniquement après les Jeux de Mexico en 1968, auraient disqualifié Stella Walsh de la compétition féminine.

Intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada (1964), au Panthéon des sports canadiens (1972) et au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec (2016). Nommée athlète féminine au Canada en 1932.

 

Page éditée : 2021.04.23